7 août 2018

L’Europe attend les Bleus – Championnat d’Europe Elite Courte Distance et Relais Mixte – Glasgow (SCO) – 9 au 11 août

Organisés à Glasgow, en Écosse, dans le cadre de dix jours de compétitions où six disciplines olympiques se sont regroupées pour leur rendez-vous continental (aviron, cyclisme, golf, gymnastique, natation et triathlon), les Championnats d’Europe pourraient offrir de belles émotions aux triathlètes tricolores.

C’est une grande première. Du 2 au 12 août, à Glasgow, 3000 athlètes de six sports olympiques vont se disputer les titres européens de leur spécialité. Parmi eux le triathlon. La discipline peut ainsi espérer bénéficier d’un éclairage plus fort que d’ordinaire en profitant de l’aura de sports habituellement davantage exposés. Une belle opportunité qui pourrait mettre en pleine lumière les triathlètes tricolores.

En effet, dans la course masculine, si Pierre Le Corre sera le seul engagé, il peut légitimement afficher de belles ambitions. Trois ans après David Hauss, dernier champion courte distance continental tricolore (Raphaël Montoya médaillé d’argent l’an dernier), le sociétaire de Montpellier, actuel 7emondial avec notamment une belle 4eplace sur la WTS (World Triathlon Series) de Leeds (GBR) début juin, peut largement lorgner le podium dans une course rendue relativement ouverte par l’absence de certains cadors de la discipline, plus concentrés sur les épreuves WTS. Champion du monde militaires cet été, Le Corre aura pour principaux adversaires l’Espagnol Fernando Alarza (5emondial), les Portugais Joao Silva (en bronze l’an dernier) et Joao Pereira (tenant du titre), le Belge Marten van Riel (6emondial) et bien sûr la star britannique Alistair Brownlee, double champion olympique (2012 et 2016), mais absent sur le circuit depuis plusieurs mois. Leader del’équipe de France et actuel 2eau championnat du monde, Vincent Luis se réserve pour la finale du circuit mondial, le 16 septembre à Gold Coast (Australie). Trois Français ont déjà décroché le graal européen (David Hauss en 2015, Frédéric Belaubre en 2005, 2006 et 2008, et Yves Cordier en 1989).

La course féminine pourrait également sourire à la France. Actuellement 20emondiale, Cassandre Beaugrand, 21 ans, a frappé un grand coup le 14 juillet dernier à Hambourg en remportant sa première WTS. Si elle parvient à rester au même niveau de performance, elle devrait à nouveau jouer les premiers rôles probablement en compagnie des Britanniques Non Stanford et Jessica Learmonth (tenante du titre) ou encore de l’Allemande Laura Lindemann. Elle tentera de devenir la troisième tricolore championne d’Europe Elite après Emmie Charayron (2011) et Isabelle Mouthon (1991 et 1995).

Elle sera accompagnée en Ecosse par sa coéquipière de Poissy Léonie Périault (24 ans), 21emondiale et auteure elle aussi d’une grosse performance sur la WTS de Leeds (5e) en juin dernier.

Les deux demoiselles disputeront également le relais mixte de ces Championnats d’Europe, discipline intégrée au programme olympique dès 2020 à Tokyo. Membres de l’équipe sacrée championne du monde le 15 juillet dernier, à Hambourg, Cassandre Beaugrand et Léonie Périault auront pour partenaires Pierre Le Corre, et Dorian Coninx qui se concentrera lui uniquement sur cette épreuve. Deuxième l’an dernier, la France a le potentiel de grimper sur la première marche du podium.

A suivre en direct sur France TV

  • Jeudi 9 août - 14h30  : Elite Femmes
  • Vendredi 10 août - 17h - Elite Hommes
  • Samedi 11 août - 18h30 - Relais Mixte

Sébatien Poulet, entraîneur national

« Avec la WTS d’Edmonton le dernier weekend de juillet, il était difficile de concilier une préparation pour ces Championnats d’Europe. Les athlètes sélectionnés pour Glasgow ont renoncé à Edmonton car il fallait faire un choix. C’est le cas pour de nombreuses nations et ce rendez-vous est donc un cran en-dessous d’une WTS. Cassandre et Léonie poursuivent leur progression et ont signé d’excellents résultats. Ce Championnat d’Europe est une étape supplémentaire et elles doivent pouvoir y jouer les premiers rôles. Après avoir été malade il y a quelques semaines, Pierre va beaucoup mieux et se prépare en altitude à Font-Romeu. Du côté du relais, nous avons trois des quatre membres de l’équipe championne du monde. Et Pierre, qui remplace Vincent (Luis), a montré qu’il pouvait aussi être très performant sur ce format. Dorian ne fera lui que le relais. Nous lui avons demandé d’aller à Edmonton et il faut faire attention. Les relais ajoutent des courses intenses dans le calendrier. On voit sur le circuit des triathlètes qui tirent déjà la langue. Nous voulons éviter ça, la gestion du calendrier est donc très importante. Mais il est clair que nous avons un relais pour aller chercher le titre. »

Distances

  • Elite Courte Distance : 1500m de natation, 40 km de vélo, 10 km de course à pied
  • Relais Mixte :  300m de natation, 6,7 km de vélo et 1,5 km de course à pied pour chacun des triathlètes

Français au départ

  • Elite Femmes : Cassandre Beaugrand, Léonie Périault
  • Elite Hommes : Pierre Le Corre
  • Relais Mixte : Cassandre Beaugrand, Dorian Coninx, Pierre Le Corre, Léonie Périault
189858d9ac8cbd56f8c6eb936952643dSSSSSSS