6 juillet 2018

CHPT du monde duathlon de Fyn : Yohan Le Berre battu sur le fil ! Lucie Picard conserve son titre mondial U23.

Dans un final à suspens, Yohan Le Berre était à deux doigts d'offrir un deuxième titre consécutif après celui de Benoît Nicolas l'an dernier à Penticton au Canada. Malheureusement, et après avoir mené toute la seconde course à pied, le Messin a perdu le sprint final face au local Andreas Schilling gonflé à bloc par son public. Le tout à 30 mètres de ligne. Rageant.

Après le Canada en 2017, le Danemark accueille sur l'île de Fyn le championnat du monde multisports 2018. Aujourd'hui, les réjouissances débutaient avec le duathlon standard GA en matinée, mais c'est surtout les élites et U23 qui étaient attendus en fin d'après-midi sur le format 10-36-5. La France brille depuis de nombreuses années dans cette discipline et elle affichait pour cette édition 2018 de grandes ambitions : garder le titre chez les hommes et le reconquérir chez les femmes.

À 17h50, le départ des hommes était donné. Nos trois Bleus, Benoît Nicolas (ESM Gonfreville-l'Orcher, champion du monde en titre), Benjamin Choquert (Metz Triathlon, champion de France 2018) et Yohan Le Berre (Metz Triathlon, vice-champion de France 2018) partaient sur la 1re ligne dans l'objectif d'affirmer la suprématie tricolore (l'année dernière, la France avait placé 3 hommes dans le top 5, ndlr).

La première course à pied était composée de 5 tours de 2,5 km. Au premier, Benjamin Choquert dispose de quelques mètres d'avance sur le peloton, mais tout rentre dans l'ordre au 2e tour avec les Bleus tous les trois aux avant-postes. Au 3e tour, le groupe commence à casser. Benoît Nicolas et son coéquipier Espagnol de Gonfreville Emilio Martin sont tous les deux distancés alors que Benjamin Choquert et Yohan Le Berre mènent le groupe de tête. Le champion de France emmène dans sa foulée un groupe de 9 hommes dans une T1 un peu particulière car située dans un parking souterrain !

À la sortie du parking, sur un parcours exposé au vent latéral puis de face et sur de larges avenues qui n'offrent aucune protection aux coureurs, trois hommes flairent le bon coup. Yohan Le Berre accélère et emmène avec lui le Danois Andreas Schilling, un habitué du circuit WTS de triathlon souvent bien classé, et le Britannique Mark Buckingham, 3e l'an dernier au Canada.

Le trio s'entend à merveille. Buckingham et Le Berre profitent du rythme imposé par Schilling. 14'' puis 42''. Ils ne seront plus revus avant T2.

Une double attaque, mais...
La meilleure transition est pour le Français. Yohan Le Berre part en tête sur la seconde course à pied composée de 2 tours de 2,5 km. Andreas Schilling suit à quelques mètres, alors que Mark Buckingham a lâché près de 8 secondes à la sortie du parking.

Le public comprend très vite qu'il va assister à un mano à mano entre son chouchou et le Français. À un tour de la ligne d'arrivée, Yohan Le Berre décroche son adversaire qui revient dans ses pieds quelques centaines de mètres plus loin. Manqué. Le Danois se porte à l'épaule du Français, mais il reste finalement sagement à sa hauteur. Dans le dernier kilomètre, le Messin remet ça. Encore quelques mètres d'avance, mais le grand blond revient. Raté encore.

La dernière ligne droite offre alors un magnifique sprint lancé par Yohan Le Berre. Les deux hommes sont au coude à coude. Yohan Le Berre semble pouvoir tenir, mais l'énergie transmise par l'assistance va finalement profiter au Danois dans les derniers mètres. Andreas Schilling passe à 30 m de la ligne et cueille le titre de champion du monde de duathlon au nez et à la barbe d'un Yohan Le Berre proche des sanglots après l'arrivée, très déçu d'avoir cru pendant 5 km que le 6 août 2018 serait son jour de gloire.

Décroché du groupe de tête à T2 puis des poursuivants pendant le vélo, Benjamin Choquert termine 6e 3'54 et Benoît Nicolas 11e à 4'28.

Multiples objectifs
La course élite féminine s'élançait 40 min plus tard, à 18h30. Sandra Levenez (Issy Triathlon) rêvait de reprendre son titre acquis en 2014. Lucie Picard (Issy Triathlon) souhaitait conserver son titre U23 2017 et se rapprocher au plus près de la couronne Elite alors que Garance Blaut et Marion Legrand (Stade Français Triathlon) vivaient leur première expérience avec la tunique bleue.

Dès le premier tour de 2,5 km, neufs filles se détachaient. Parmi elles, nos quatre Bleues qui accompagnaient les favorites Ai Ueda (Japon), Sandrina Illes (Autriche) ou encore la tenante du titre, l'Australienne Felicity Sheedy-Ryan. Au deuxième tour, les quatre Françaises reculaient à l'arrière du groupe avant de perdre régulièrement du temps sur les trois tours suivants.

À T2, Sandra Levenez se présentait avec seulement 10'' de retard sur quatre filles : Sandrina Illes, Felicity Sheedy-Ryan, Ai Ueda et la Britannique Georgina Schwiening, cette dernière roulant avec de simples cale-pieds avec courroie à l'ancienne et ses running de course à pied ! Ses quatre filles roulent en dedans et permettent le retour de la Française. Le rythme tombe en tête de course et l'on assiste à une grande partie de poker menteur où seule Sandra Levenez accepte de roulotter à l'avant. Finalement, elle placera quelques banderilles, mais sans succès.

La T2 sera décisive. Dans les sous-sols du parking, l'Autrichienne Sandrina Illes et la Japonaise Ai Ueda mettent le turbo et déposent leurs partenaires d'échappée. La Britannique Georgina Schwiening suit à quelques mètres, suivie de Felicity Sheedy-Ryan puis de Sandra Levenez qui accuse 18'' de retard.

À un petit tour de l'arrivée, l'Autrichienne a pris le meilleur sur la Japonaise et hausse le ton. Elle ne sera plus revue et s'impose en 1h49'29 avec 11'' sur Ai Ueda et 18'' sur Georgina Schwiening. Sandra Levenez conserve sa 5e position. « Je suis à ma place, il n'y a rien à dire », confirmera-t-elle après l'arrivée.

De son côté, Lucie Picard garde son titre de championne du monde U23 en terminant 12e de la course. Enfin, mal aiguillées sur la boucle vélo, Garance Blaut et Marion Legrand ont perdu plusieurs places. Elles terminent respectivement 10e et 11e.

Top 10

Hommes
1 Andreas Schilling DEN 1:35:56
2 Yohan Le Berre FRA 1:35:57
3 Mark Buckingham GBR 1:36:47
4 László Tarnai HUN 1:37:48
5 Dely Arnaud BEL 1:37:59
6 Benjamin Choquert FRA 1:39:50
7 Vincent Bierinckx BEL 1:39:56
8 Philip Wylie (M) GBR 1:40:06
9 Nicklas Røssner DEN 1:40:10
10 Thomas Springer AUT 1:40:20
11 Benoit Nicolas FRA 1:40:24

Femmes
1 Sandrina Illes AUT 1:49:29
2 Ai Ueda JPN 1:49:38
3 Georgina Schwiening GBR 1:49:47
4 Felicity Sheedy-Ryan AUS 1:50:20
5 Sandra Levenez FRA 1:50:42
6 Melanie Maurer SUI 1:51:45
7 Gillian Sanders RSA 1:51:48
8 Lesley Smit NED 1:51:58
9 Jony Heerink NED 1:52:19
10 Garance Blaut FRA 1:52:21
11 Marion Legrand FRA 1:52:41
12 Lucie Picard FRA 1:54:25

20e13083225dae510ea1d979e6ce0eaepp