7 juillet 2019

3ème titre mondial pour La France en Relais Mixte

Déjà championne du monde de relais mixte en 2015 et en 2018, l’Equipe de France affichait clairement son objectif de conserver le titre en ce dimanche de grisaille à Hambourg. Emilie Morier, Léo Bergère, Cassandre Beaugrand et Vincent Luis ont brillamment relevé le défi en s’imposant devant l’Allemagne et l’Australie.

Un bon début pour se placer

Alors qu’on attendait une concurrence relevée avec les Etats-Unis et la Grande-Bretagne qui alignaient des équipes pleines d’ambitions, ce sont les espagnols, les belges, les australiens et les allemands qui ont pris place aux avants-postes.

Du côté des bleus, Emilie Morier, qui avait la lourde tâche de s’imposer face à Taylor Spivey (USA) et Jessica Learmonth (GBR), sort 8ème des 300 mètres de natation. La lutte est donc sévère dès le début du vélo où la française se retrouve dans un 3ème groupe de poursuivantes.

L’Allemagne est alors en tête et garde les commandes jusqu’au passage de relais, Emilie termine en 7ème position.
Léo Bergère s’élance avec quelques secondes de retard seulement sur la tête de la course et va très vite recoller. Le tricolore parvient à imposer son rythme à vélo pour former un trio devant avec la Belgique et la Nouvelle-Zélande. Il garde la cadence en course à pied et passe le relais à Cassandre Beaugrand en 1ère position juste devant la Belgique.

Une belle gestion jusqu'au bout

Très bonne nageuse, la pisciacaise forte de sa 2ème place la veille en individuelle prend les commandes et réalise une très bonne transition pour partir en tête à vélo. Mais derrière les filles s’accrochent et elles sont 6 à se placer aux côtés de la française. Les 7 concurrentes déposent le vélo ensemble et partent sur les 750 mètres de course à pied groupées.
Cassandre laisse alors parler son talent de coureuse et accélère le rythme pour se retrouver en tête à 4 secondes de la Belgique et de l’Allemagne qui tentent de rester au contact.

Vincent Luis est donc le 1er des derniers relayeurs à s’élancer, motivé comme jamais pour faire la vie dure à ses concurrents, et surtout ne pas laisser l’Australie revenir pour éviter de revivre le sprint final de la veille avec Jacob Birtwhistle. Ils ne sont plus que 2 en tête à vélo, Vincent est suivi de près par l’allemand Justus Nieschlag avec qui il creuse l’écart sur ses poursuivants. Les deux hommes comptent 20 secondes d’avance sur leurs premiers concurrents à T2, le podium ne peut plus leur échapper. Vincent Luis parvient à accélérer et décroche l’allemand pour franchir la ligne d’arrivée avec 4 secondes d’avance.

La France conserve donc son titre de championne du monde devant l’Allemagne et l’Australie. En plus de ce nouveau succès, les Bleus se qualifient ainsi pour directement pour les jeux olympiques de Tokyo en 2020 et affichent clairement leur suprématie dans la discipline.

Emilie Morier : « C’était une grosse responsabilité de partir 1 ère relayeuse, j’ai essayé de prendre sur moi et de faire ce que je savais faire. En natation c’était très compliqué avec de la baston sous le pont. Après j’ai voulu gérer pour l’équipe et limiter la casse, puis après mes collègues ont fait un boulot extraordinaire. »

Léo Bergère : « C’était une course où il fallait rester au contact devant le plus possible et essayer d’éliminer petit à petit les adversaires. Derrière les « patrons » ont bien enchaîné, ils ont pris le relais et c’était énorme, on a vécu de grandes émotions. »

Cassandre Beaugrand : « Léo m’a passé le relais en très bonne position, je n’y croyais pas quand Stéphanie notre coach m’a dit que j’allais partir en tête. Je me suis donc battue pour faire en sorte de mettre Vincent dans les meilleures conditions possibles. »

Vincent Luis : « Ils ont tous assurés devant. Cassandre a montré ce qu’elle savait faire. Tactiquement j’ai fait ce que je voulais faire, avec l’expérience j’arrive à gérer ma course correctement. A pied dès qu’on est parti, j’ai senti que ça allait suffisamment bien pour accélérer au bon moment. Ca fait 3 titres de champions du monde maintenant, c’est de bon augure pour dans un an ! »

Podiums

  1. France : Emilie Morier - Léo Bergère - Cassandre Beaugrand - Vincent Luis
  2. Allemagne : Laura Lindemann - Valentin Wernz - Nina Eim - Justus Nieschlag
  3. Australie : Natalie Van Coevorden - Aaron Royle - Emma Jeffcoat - Jacob Birtwhistle

Tous les résultats : cliquez ici

5029ea819ea6de61bad2558aac6c09bc44444