7 septembre 2020

D2 Triathlon – Entre suspense et domination pour ce Championnat de France des Clubs 2020

Après une première étape de Châteauroux plutôt urbaine et une deuxième étape particulièrement humide et engagée à Saint-Pierre d’Albigny, c’est à Quiberon que les clubs de D2 se sont retrouvés pour le troisième week-end de suite afin de disputer la dernière étape de leur Championnat de France ce week-end. Après les trombes d’eau qu’ils ont dû affronter juste quelques jours plus tôt, c’est avec plaisir que le soleil a été accueilli par les athlètes sur la presqu’île bretonne, sur ce parcours que la majorité d’entre eux commence à bien connaître.

 

 

D2 Femmes : Triathlon Toulouse Métropole confirme sa domination et Laurie Maisonneuve se hisse enfin sur la plus haute marche

 

Le coup de feu a été donné à 9h pour la première course de cette intense journée de triathlon. Contrairement à celles de D1 en course dans l’après-midi, les athlètes féminines bénéficient d’une marée assez haute qui leur évite une trop longue course à l’entrée et à la sortie de l’eau sur la Grande Plage de Quiberon. L’eau a été mesurée à 14,8 degrés peu avant, elles se jettent à l’eau en combinaison pour les 750m de natation. 

 

Comme lors des épreuves précédentes, l’ex-nageuse Gwladys Larzul (Triathlon Toulouse Métropole) fait parler son expérience mais c’est en fin de compte Lola Bachet (Saint Avertin Sports Triathlon 37) qui tire son épingle du jeu et émerge avec 5 secondes d’avances sur sa concurrente. 

 

Tout comme à Châteauroux, c’est Zoé Lepoittevin (Le Mans Triathlon) que l’on voit sortir de l’eau une quinzaine de secondes plus tard. Pas de groupe directement à la sortie de l’eau mais les athlètes en tête savent qu’il est dans leur intérêt de partir groupées sur le vélo et ce sont finalement 12 concurrentes qui prennent le parti de travailler de concert sur les 19 kilomètres qui les attendent. En plus des trois coureuses précédentes, on y retrouve notamment Lola Sauvet (Valence Triathlon), Audrey Ducornet (Montpellier Triathlon) et Laurie Maisonneuve (Triathlon Toulouse Métropole). Bachet et Lepoittevin sont déterminées à se battre jusqu’au bout et entament les 5 kilomètres de course à pied devant mais c’est sans compter sur les jambes de Sauvet et Maisonneuve qui, à mi-course, ont pris l’ascendant, environ 5 secondes devant Ducornet. Celle-ci n’arrive toutefois pas à refaire son retard et les voit s’éloigner. 

 

C’est finalement la Toulousaine Maisonneuve qui, après sa médaille d’argent à Châteauroux et sa médaille de bronze à Saint-Pierre d’Albigny, décroche enfin l’or sur une épreuve de ce Championnat de France des Clubs de D2. Lola Sauvet est médaillée d’argent et Audrey Ducornet, bien qu’ayant écopé d’une pénalité de 10 secondes, a pris assez d’avance sur Lola Bachet pour remporter le bronze. À noter les très belles performances à pied d’Eugénie Plane (Montpellier Triathlon) et Marion Le Goff (Pontivy Triathlon), qui finissent le vélo dans le deuxième groupe, respectivement à la 17 et 19ème position, et terminent la course à la 5ème et 6ème place.

 

Cette finale se place dans la droite ligne des épreuves précédentes et c’est sans réelle surprise que l’on retrouve Triathlon Toulouse Métropole sur la première marche du podium à la fois de l’étape et du classement général. De même, Montpellier Triathlon se pare doublement d’argent. Enfin, Saint Avertin Sports Triathlon 37, après une 6ème à Saint-Pierre d’Albigny, retrouve le bronze qu’il avait connu à Châteauroux et finit ainsi sa saison à la troisième place.

 

 

D2 Hommes : du suspense jusqu’au bout côté résultats Clubs et Yanis Seguin toujours aussi en forme depuis l’étape précédente

 

Le vent s’est accentué au fur et à mesure de la course Femmes et l’océan est plus mouvementé au moment du départ des Hommes en D2. Cela n’empêche pas Théo Texereau (Le Mans Triathlon), tout comme il l’avait fait à Châteauroux, de sortir le premier la tête de l’eau. Yanis Seguin (Sardines Triathlon) sort 10 secondes derrière lui puis on voit émerger les deux coureurs de La Rochelle Triathlon Valentin Rouvier et Benjamin Zorgnotti. 

 

Les quatre hommes sont rejoints en aire de transition par Nathan Menant (Le Mans Triathlon) et les deux athlètes du Mont Saint Aignan Triathlon Maxime Bonvalet et Clément Dubut Hermel. On retrouve ainsi ces sept hommes dans le groupe qui mène la partie vélo de cette course. Après 10 kilomètres, le deuxième groupe n’arrive toujours pas à rentrer et pointe 45 secondes derrière tandis que le troisième a plus d’une minute de retard. On voit l’effort s’intensifier dans le premier groupe et ça paye : Yanis Seguin mène le groupe en aire de transition avec plus d’1’10 d’avance. On le sent dans une forme olympique et c’est fort de sa victoire la semaine précédente qu’il s’élance sur les 5 km de course à pied. 

 

Tout comme à T1, ce sont Texereau, Rouvier et Zorgnotti qui lui emboîtent le pas le plus rapidement. Mais si Seguin continue de mener le rythme tout au long du parcours, seul Rouvier arrive à rester dans ses traces alors que les deux autres se laissent distancer, et c’est Bonvalet qu’on retrouve à la hauteur de Rouvier à mi-course. Ce dernier est finalement le plus solide des deux athlètes et arrive à mettre la pression à Seguin jusqu’à la ligne d’arrivée. Celui-ci ne se laisse pas faire et remporte cette nouvelle manche de D2 avec 2 secondes d’avance sur son concurrent de Mont Saint Aignan Triathlon. Rouvier complète le podium individuel. Si la course a été menée de bout en bout par les mêmes hommes, quelques belles performances sont à noter individuellement. Ainsi, notre nouveau vice-champion d’Europe de duathlon Krilan Le Bihan (US Palaiseau Triathlon) a su faire preuves des qualités à vélo et sur la course à pied qui lui avaient permises de battre Brownlee. Après être sorti 39ème de l’eau, il remonte à la 13ème place après les 19 km de vélo puis termine finalement 7ème de la course. De même, on note les très belles performances à pied de Pol le Bot et Gautier Hebert (Pontivy Triathlon), portés par la ferveur de leur public. Arrivés à T2 en 35ème et 40ème position, ils finissent respectivement à la 9ème et 10ème place.

 

Pour cette 3ème et dernière étape de D2, trois clubs étaient présents en tête avec chacun deux athlètes. Tout s’est donc joué sur le troisième homme et c’est Mont Saint Aignan Triathlon qui a bénéficié de la 12ème place de Théo Jobbin pour se hisser en haut du podium ici à Quiberon. La Rochelle Triathlon prend l’argent et Pontivy Triathlon le bronze. Le suspense a plané jusqu’au bout concernant le résultat final de ce Championnat de France des Clubs de D2, les deux premiers clubs de cette étape ayant chacun fini à la 1ème, 2ème et 3ème place sur les trois dates que comportait cette saison de D2, il a fallu les départager pour déterminer le club vainqueur de 2020. Mont Saint Aignan Triathlon ayant remporté cette manche de finale, nous les retrouvons donc sur la plus haute marche du podium, devant La Rochelle Triathlon et Pontivy Triathlon, à l’issue du Championnat.

 

Résultats

 

Retrouvez l'intégralité des classements scratch et clubs en cliquant sur les liens suivants :

Photos

 

L'ensemble des photos des Épreuves nationales F.F.TRI. est à retrouver dans la Galerie photos du site web.

Crédit photos : C.Guiard / Triathlete

 

« 1 de 7 »

8eb4b669f6bd22a3b98ad4ccad835156**************