6 septembre 2020

Paratriathlon – Un Championnat de France sous le soleil breton

Avec des épreuves prévues initialement le 26 avril à Montélimar, l’unique épreuve nationale dédiée aux paratriathlètes semblait menacé suite à la crise sanitaire. Mais c’était sans compter sur l’engagement sans faille de l’Association Quiberon Triathlon à l’égard de la grande famille du Triathlon et sa décision de répondre présent à la demande de la Fédération Française de Triathlon pour accueillir, en plus des épreuves nationales de D1 et D2, ce championnat. C’est donc grâce à une équipe investie et des bénévoles très impliqués que toutes les mesures ont pu être mises en place pour faire de cet événement un succès, dans le respect le plus strict des conditions sanitaires.

 

Contrairement à l’an dernier où les athlètes avaient dû se lever aux aurores pour disputer leur course à Montluçon, l’organisation a cette année privilégié la fin de journée et la marée haute pour un départ sécurisé et une transition la plus courte possible pour nos athlètes entre la sortie d’eau et l’aire de transition. Aucune différence toutefois concernant la distance S de l’épreuve par rapport aux courses de D1 et D2 qui avaient lieu plus tôt dans la journée. Au programme pour les concurrents : 750 mètres de natation avec départ dans l’eau de la baie de Quiberon, suivis de 2 tours le long de la côte pour parcourir les 19 kilomètres de vélo et enfin 5 kilomètres de course à pied en deux tours également. Ayant eu peu l’occasion de se confronter à des adversaires cette année, tous nos paratriathlètes montrent un enthousiasme certain à se retrouver et s’engager enfin sur une course qui s’annonce belle.

 

C’est donc à 17h30, devant un public resté nombreux après les courses de D1 et le championnat de Bretagne Benjamins et Minimes, que les PTVI1, catégorie regroupant les athlètes non-voyants, a démarré son épreuve. Du côté des Hommes, on y retrouve Antoine Perel et son guide Olivier Lyoen, champions de France en titre (toutes catégories PTVI confondues) et du côté des Femmes Annouck Curzillat, accompagnée de Céline Bousrez, également championnes de France, ainsi que leurs concurrentes Meriam Amara et Aurélia Boulanger. Suivant la réglementation sportive fédérale, ce sont respectivement 3’21 et 3’48 plus tard que s’élancent les tandems malvoyants masculins puis féminins (PTVI2-3) Arnaud Grandjean/Toumy Degham, Thibaut Rigaudeau/Cyril Viennot et Héloïse Courvoisier/Anne Henriet. Le niveau des trois duos masculins annonce déjà une belle bagarre.

 

Le départ des PTS5 (handicaps légers) est ensuite lancé, suivi de celui des PTS2-3-4 (la catégorie 2 regroupant les handicaps les plus sévères). Celui des athlètes en fauteuil (PTWC) est enfin prévu en décalé, à 18h, afin que la course soit la plus fluide et sécurisée possible.

 

Duels au sommet du côté des PTVI et PTWC Hommes

Les paratriathlètes ont offert ce samedi un beau spectacle à un public présent sur tout le parcours. Du côté des athlètes présentant une défaillance visuelle, nous attendions une bataille entre Perel et Grandjean mais on a découvert ce week-end un duo Rigaudeau/Viennot efficace et dont le travail ensemble porte les fruits. À la sortie d’eau, les champions en titre Perel/Lyoen ont conservé leur avance sur leurs poursuivants et au départ de la deuxième boucle de vélo, on les retrouve encore à 43 secondes de Rigaudeau et à 1’10 de Grandjean. La fin du parcours vélo aura eu raison de cette domination et c’est finalement Rigaudeau accompagné de son guide Cyril Viennot, le champion du monde de triathlon longue distance 2015, qui prend l’ascendant sur la partie course à pied. La lutte ne cessera jamais entre les 4 hommes sur les 5 kilomètres de ce parcours mais ce sont bien Rigaudeau et Viennot qui passent l’arche d’arrivée victorieux avec 9 secondes d’avance. Ils remportent ainsi leur toute première victoire, le cadeau parfait pour Thibaut Rigaudeau dont c’était l’anniversaire la veille et la validation d’un an de travail pour ces outsiders. 

 

Du côté des athlètes en fauteuil, la bataille a également fait rage entre Alexandre Paviza, le champion de France en titre, et Ahmed Andaloussi. Plus motivés que jamais, on a assisté à une lutte de chaque instant entre les deux hommes. À deux secondes d’écart à la sortie de l’eau, c’est Andaloussi qui prend l’avantage sur la partie vélo et le conserve ensuite jusqu’à la fin du premier tour de course à pied. Paviza le talonne et profite d’une erreur d’Andaloussi, qui négocie son demi-tour bien trop à la corde et se retrouve coincé par les barrières encadrant le parcours, pour prendre les devants. Tout se jouera sur le sprint final pour les deux hommes, Alexandre Paviza s’imposant finalement de justesse et conservant ainsi son titre de champion de France.

 

Résultats des autres catégories

Chez les PTVI féminines, on retrouve un binôme Curzillat et Bousrez toujours aussi efficace. Elles revêtent ainsi le maillot tricolore pour la première ensemble, l’ex-championne de France de Triathlon et Duathlon Longue Distance ne pouvant accompagner notre athlète malvoyante en 2019 en raison d’une blessure. 

 

Mona Francis, bien que seule athlète féminine en fauteuil (PTWC), va chercher sa médaille d’or et son titre de championne de France 2020 avec une détermination sans faille.

 

Dans la catégorie PTS2, Cécile Saboureau conserve son titre tandis que Jules Ribstein récupère son titre de 2018, perdu en 2019 au profit de Geoffrey Wersy. Ce dernier finit vice-champion de France, devant le doyen du paratriathlon français, Marc Gaviot-Blanc, dont l’enthousiasme reste sans faille année après année depuis 2014.

 

La championne du Monde en titre de la catégorie PTS3, Elise Marc exprime une nouvelle fois tout son talent sur ce Championnat de France, tandis que du côté des Hommes de cette catégorie, les cartes sont rebattues et c’est Michael Herter, troisième en 2019, qui s’impose cette année devant Cédric Denuzière, ex-champion de France, et Anthony Bethleem.

 

Sans trop de surprises, Alexis Hanquinquant réalise une course impériale, allant chercher la victoire de sa catégorie PTS4 avec toujours le même plaisir année après année. Du côté des Femmes, c’est Coline Grabinski qui a franchi la ligne d’arrivée avec une grande émotion, s’adjugeant ainsi de nouveau ce titre de championne de France.

 

Enfin, dans la catégorie PTS5, en l’absence de la vice-championne d’Europe 2017 et championne de France en titre Gwladys Lemoussu, c’est Sandra Chaleteix qui remporte le titre cette année. Yannick Bourseaux, triathlète ayant terminé 5ème aux Jeux Paralympiques de Rio en 2016, devance de plus d’une minute Antoine Besse et monte ainsi sur la plus haute marche du podium dans sa catégorie.

 

 

Résultats 

Championnat de France Individuel de Paratriathlon - Quiberon - 05 Septembre 2020:

 

Retrouvez l'ensemble des résultats du Championnat sur le lien suivant :

> Résultats - Championnat de France de Paratriathlon - Quiberon - 05 septembre 2020

 

Photos

 

L'ensemble des photos des Épreuves nationales F.F.TRI. est à retrouver dans la Galerie photos du site web.

Crédit photos : C.Guiard / Triathlete

 

« de 6 »