facebook-pixel
18 juillet 2021

Championnats de France Jeunes de Triathlon – Angers : le spectacle était bien au rendez-vous

Crédit photos : Maxime Delobel / Capture My Sport

 

Après Grignon et Montceau-les-Mines, les championnats de France des jeunes ont fait escale sur le magnifique site du lac du Maine à Angers (Maine-et-Loire). 738 jeunes athlètes ont participé, sous un soleil retrouvé, à cette compétition organisée de main de maître par l'ASPTT Angers Triathlon. Les compétitions, dans l’ensemble très passionnantes, ont rendu des verdicts plutôt conformes à la logique. Voici un résumé complet course par course. 

 

Minimes filles

 

124 concurrentes se présentent sur les ordres du starter sous les coups de 9 heures. Elles ont à leur programme 400 m de natation - 9,6 km de vélo - 2,5 km de course à pied. Dès le début de la natation, Léa Houart (La Rochelle Triathlon) prend les choses en main. La Rochelaise s’extrait de l’eau avec une poignée de secondes d’avance sur Ambre Grasset Anna Baran (Vesoul) et les Luxembourgeoises Gwen Nothum et Linda Krombach (Vittel Triathlon). Après quelques kilomètres vélo seule en tête, Léa Houart décide d’attendre les poursuivantes. La tenante du titre est rejointe par Ambre Grasset (Issy Triathlon), Soline Mourgues (E.C.A.C Chaumont), Gwen Nothum et Anna Baran. Quelques kilomètres avant la fin du vélo, Ambre Grasset porte une attaque qui laisse ses rivales sans réaction. L’Isséenne rejoint T2 avec une dizaine de secondes d’avance sur Léa Houart, elle-même suivie de près par Soline Mourgues. Ambre Grasset ne sera pas inquiétée à pied, filant vers son premier titre national. Pas de changement pour les accessits d’honneur : l’argent est pour Léa Houart et le bronze pour Soline Mourgues.

 

Issy Triathlon triomphe également chez les clubs. À ses côtés sur le podium, on retrouve Vittel Triathlon et Valence Triathlon. 

 

Podium - Individuels

1- Ambre Grasset (Issy Triathlon) 31’32

2- Léa Houart (La Rochelle Triathlon) 32’25

3- Soline Mourgues (E.C.A Chaumont Tri Du) 32’48

 

Podium - Clubs

1- Issy Triathlon 31 pts

2- Vittel Triathlon 77 pts

3- Valence Triathlon 92 pts

 

 

Minimes garçons

 

Sur le papier, deux favoris se détachent assez nettement au départ de cette course : le Messin Tristan Douche et le Réunionnais Milan Larrivière (Ouest Run Tri), respectivement 3e et 5e l’an passé. Ils ne vont pas usurper leur réputation. Dès la fin de la natation, on retrouve déjà Milan Larrivière aux avant-postes. Le Réunionnais n’est devancé que de quelques secondes par le Rouennais Paul Delamare. De son côté, Tristan Douche n’est pointé qu’à la 9e place, à 33 secondes de la tête. 

 

À vélo, le duo Larivière-Delamare va continuer son cavalier seul, n’étant jamais repris par ses rivaux. Le titre de champion de France va se jouer normalement entre eux deux. Ce sera finalement Milan Larivière, un cran au-dessus de Paul Delamare à pied. Ce dernier se fera même subtiliser l’argent par Tristan Douche, auteur d’une fin de course tonitruante. 

 

Par équipes, Metz Triathlon triomphe devant Poissy Triathlon et le Triathl’Aix.

 

Podium - Individuels

1- Milan Larivière (Ouest Run Tri) 29’16

2- Tristan Douche (Metz Triathlon) 29’29

3- Paul Delamare (Rouen Triathlon) 29’53

 

Podium - Clubs

1- Metz Triathlon 32 pts

2- Poissy Triathlon 42 pts

3- Triathl’Aix 94 pts

 

Cadettes

Changement de distances à partir de cette catégorie. Le format de course est désormais le suivant : 750 m de natation, 19,5 km de vélo et 5 km de course à pied. 125 filles ont fait acte de candidature. Une seule ténor de la catégorie brille par son absence, Ilona Hadhoum, retenue par les championnats de France de natation. 

 

Le titre de meilleur nageuse du jour revient à Léonie Douche (Metz Triathlon), qui devance de peu Catelle Mourgues (E.C.A.C Chaumont Triathlon Duathlon). La Messine ne figure toutefois pas dans l’échappée de 5 filles qui va se déclencher. Aux côtés de Catelle Mourgues, on retrouve Romane Sublet (Alligators), Manon Pommé (La Rochelle), Zoé Lefevre (Caen Triathlon) et Tiphaine Brun (Sables Vendée). Les fuyardes n’auront de cesse d’accroître leur avance au fil des tours. 

 

Le quintette pose le vélo avec une avance proche de la minute. Très vite, Manon Pommé et Catelle Mourgues prennent du champ sur leurs rivales. À un tour du but, elles sont toujours foulée dans foulée. Les spectateurs s’attendent à un sprint. Mais il n’en est rien. À la faveur d’une belle accélération, Manon Pommé lâche Catelle Mourgues. La Rochelaise, qui avait terminé 2e chez les minimes, décroche cette fois l’argent. Troisième l’an passé, Catelle Mourgues gagne un rang et remporte l’argent. Quant au bronze, il va au cou de Léonie Douché, revenue du Diable Vauvert.

 

Chez les clubs, pour trouver le tiercé gagnant, il fallait jouer les Alligators Seynod, La Rochelle Triathlon et Metz Triathlon. 

 

Podium - Individuels

1- Manon Pommé (La Rochelle Triathlon) 1h03’40

2- Catelle Mourgues (E.C.A Chaumont Triathlon Duathlon) 1h03’54

3- Léonie Douche (Metz Triathlon) 1h04’52

 

Podium - Clubs

1 Les Alligators Seynod Triathlon 42 pts

2 La Rochelle Triathlon 53 pts

3 Metz Triathlon 56 pts

 

Cadets

Le grand animateur de course a été Arthur Blaise (Versailles). Sorti en tête de l’eau, le champion de France minime en titre va effectuer un one man show à vélo, reléguant ses rivaux à près d’une minute aux termes des 19,5 km. Pour beaucoup d’observateurs, let titre semble dans la poche pour le Francilien. Derrière lui, ses poursuivants sont au nombre de quatre : Pablo Isotton (Saint-Raphaël), Thomas Hansmaennel (Tri Moval), Gaspard Tharreau (TC Nantais) et Enzo Bourdon (Saint-Raphaël). 

 

Stupeur à la fin de la première boucle pédestre. Ce n’est pas Arthur Blaise qui apparaît le premier mais Pablo Isotton, suivi à quelques mètres par Thomas Hansmaennel. L’ancien leader n’est désormais plus que 3e. Il rétrogradera encore dans le dernier tour pour terminer 8e. La fin de course sera marquée par une domination de Pablo Isotton qui peut aller décrocher son 2e titre consécutif en toute quiétude. Tandis que l’argent est conservé par Thomas Hansmaennel, le bronze revient à Gaspard Tharreau. 

 

Chez les clubs, le podium est constitué de Saint-Raphaël Triathlon, Saint-Avertin Sports Tri 37 et Metz Triathlon.

 

Podium - Individuels

1- Pablo Isotton (Saint-Raphaël Triathlon) 57’34

2- Thomas Hansmaennel (Tri Moval Molsheim) 57’53

3- Gaspard Tharreau (Tri Club Nantais) 58’36

 

Podium - Clubs

1- Saint-Raphaël Triathlon 41 pts

2- Saint-Avertin Sports Tri 37 46 pts

3- Metz Triathlon 60 pts

 

Juniors filles

Le départ de la course est donné à 14h45 avec un mercure qui a gagné quelques degrés supplémentaires. La natation est dominée par Candice Denizot (Groupe Tri Vesoul Haute-Saône) et Appoline Foltz (Metz Triathlon). Elles relèguent leurs premières poursuivantes, menées par Zoé Le Poittevin (Saint-Avertin Sports Tri 37) à une trentaine de secondes. Très vite à vélo, Candice Denizot se retrouve seule en tête de course. Derrière elle, Appoline Foltz est reprise par le groupe de chasse. 

 

La leader ne fera que faire fructifier son avance au fil des kilomètres, rejoignant T2 avec une avance de 42 secondes. La cause est entendue pour Candice Denizot qui augmentera son avantage en course à pied. C’est finalement avec une avance d’1’13 qu’elle ralliera la ligne d’arrivée en grande gagnante. Comble de bonheur pour la Vésulienne, c’est sa coéquipière Charlotte Faivre qui remporte le titre de vice-championne. La Messine Appoline Foltz complète le podium. 

 

Absent sur le podium individuel, Poissy Triathlon se console avec l’or chez les clubs, devançant de deux petits points le Groupe Triathlon Vesoul Haute-Saône. La 3e place est revenue au Valence Triathlon.

 

Podium - Individuels

1- Candice Denizot (Groupe Tri Vesoul Haute Saône) 1h02’21

2- Charlotte Faivre (Groupe Tri Vesoul Haute Saône) 1h03’34

3- Appoline Foltz (Metz Triathlon) 1h03’37

 

Podium - Clubs

1- Poissy Triathlon 25 pts

2- Groupe Tri Vesoul Haute-Saône 27 pts

3- Valence Triathlon 56 pts

 

Juniors garçons

Ils sont 127 concurrents à se présenter sur la ligne de départ. La chaleur est montée d’un cran. Comme prévu, les deux Génovéfains Titouan Bernot et Tom Lerno figurent dans le groupe de tête à la sortie de l’eau. En leur compagnie, on retrouve Rémi Fernandez (Saint-Raphaël Triathlon), Esteban Bringer (Clermont Triathlon) et Damien Andrada (Tri Toulouse Métropole). Dans l’échappée vélo qui se constitue, ils sont rejoints par Loris Lala (Tri Toulouse Métropole), Pierre Ludwiczak (Cambrai Triathlon). Seront lâchés de ce groupe les Génovéfains Titouan Bernot et Tom Lerno (ce dernier sur chute sans gravité).

 

Ils seront donc 5 à se disputer les trois médailles en course à pied. Après une transition prudente, Loris Lala endosse les bottes de sept lieues et lâche irrésistiblement ses rivaux. Le Toulousain peut filer vers son 2e titre national (1 en aquathlon et 1 en triathlon). Une fois la ligne d’arrivée, le Toulousain attend avec excitation l’arrivée de son coéquipier Damien Andrada qui décroche une magnifique médaille d’argent. Quant au bronze, il va au cou d’Esteban Bringer, rendant par la même occasion fou de joie son papa Patrick, que les amateurs de Longue Distance connaissent par cœur. 

 

Par équipes, le tiercé gagnant est composé du Triathlon Toulouse Métropole, Metz Triathlon et le Sainte-Geneviève Triathlon.  

 

Podium - Individuels

1- Loris Lala (Tri Toulouse Métropole) 56’19

2- Damien Andrada (Tri Toulouse Métropole) 56’42

3- Esteban Bringer (Clermont Tri) 56’55

 

Podium - Clubs

1- Tri Toulouse Métropole 35 pts

2- Metz Triathlon 61 pts

3- Sainte-Geneviève Triathlon 62 pts 

 

Résultats complets : ipitos.com