17 mars 2020

Déclaration du CIO concernant les Jeux Olympiques de Tokyo 2020

Le Comité International Olympique (CIO) a poursuivi aujourd’hui ses consultations avec toutes les parties prenantes des Jeux Olympiques de Tokyo 2020. Les premières ont eu lieu avec les Fédérations Internationales des sports olympiques d’été. Celles avec les Comités Nationaux Olympiques (CNO), les représentants des athlètes, le Comité International Paralympique (IPC), d’autres Fédérations Internationales (FI) et d’autres parties prenantes suivront dans les prochains jours.

Le présent communiqué* énonce les principes établis par la commission exécutive du CIO ainsi que leur mise en œuvre en coopération avec toutes les parties prenantes concernées. Le CIO continuera d’agir comme une organisation responsable et, dans ce contexte, il demande à tous ses partenaires, dans le cadre de leurs attributions respectives, de tout faire pour contribuer à endiguer le virus.

IL S’AGIT LÀ D’UNE SITUATION SANS PRÉCÉDENT POUR LE MONDE ENTIER ET NOS PENSÉES VONT À TOUS CEUX QUI SONT TOUCHÉS PAR CETTE CRISE. NOUS SOMMES SOLIDAIRES AVEC L’ENSEMBLE DE LA SOCIÉTÉ AFIN DE FAIRE TOUT NOTRE POSSIBLE POUR CONTENIR LE VIRUS.

La situation relative au virus du Covid-19 a également un impact sur les préparatifs des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 et évolue de jour en jour.

Le CIO reste pleinement engagé vis-à-vis des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 et, à un peu plus de quatre mois de l’ouverture de ces Jeux, il n’est pas nécessaire de prendre de décisions radicales et toute spéculation à ce stade serait contre-productive.

Le CIO encourage tous les athlètes à continuer de se préparer pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020 du mieux qu’ils peuvent. Nous continuerons à soutenir les athlètes en les consultant eux ainsi que leurs CNO respectifs et en leur communiquant les dernières informations en date concernant la situation, informations qui sont accessibles aux athlètes du monde entier sur le site web Athlete365 et via leurs CNO et FI respectifs.

Le CIO est confiant que les nombreuses mesures prises par les autorités dans le monde entier aideront à contenir la situation quant au virus du Covid-19. Dans ce contexte, le CIO se félicite du soutien des dirigeants du G7, comme l’a exprimé le premier ministre japonais, Abe Shinzo : « Je veux que les Jeux Olympiques et Paralympiques se déroulent à la perfection, comme preuve que l'humanité aura su vaincre le nouveau coronavirus, et j’ai pour cela le soutien des dirigeants du G-7 ».

Nous continuerons à agir de manière responsable et avons convenu des principes primordiaux suivants concernant l'organisation des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 :

1. Protéger la santé de toutes les personnes concernées et contribuer à éradiquer le virus.

2. Préserver les intérêts des athlètes et du sport olympique.

 

Le CIO continuera de suivre la situation 24 heures sur 24 et sept jours sur sept. Mi-février déjà, un groupe de travail a été mis en place, composé du CIO, de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), du comité d’organisation de Tokyo 2020, des autorités japonaises et du gouvernement métropolitain de Tokyo.

Le but de ce groupe de travail est de coordonner les actions de toutes les parties prenantes, d’évaluer constamment la situation afin de constituer une base pour la planification opérationnelle en cours et procéder aux adaptations nécessaires. Le groupe de travail surveille également la mise en œuvre des diverses mesures prises. Le CIO continuera de suivre les conseils donnés par ce groupe de travail. La décision du CIO ne sera pas dictée par des intérêts financiers car, grâce à ses politiques et assurances en matière de gestion des risques, le CIO sera dans tous les cas en mesure de poursuivre ses opérations et d’accomplir sa mission qui est d’organiser les Jeux Olympiques.

Un certain nombre de mesures ont été prises.

Le format de toutes les épreuves tests prévues en mars et avril a été modifié afin de pouvoir tester les éléments essentiels des Jeux. L’allumage de la flamme en Grèce et les éléments ultérieurs du relais de la flamme au Japon sont en cours d’adaptation. Toute la chaîne logistique relative à la préparation des Jeux a été analysée et des plans de rechange sont en place en cas de perturbation prévue.

Dans le même temps, les sujets et questions qui ont été identifiés par la commission de coordination des Jeux comme des priorités continuent de retenir toute l’attention de Tokyo 2020, du CIO et des parties prenantes olympiques. À cet égard, le travail se poursuit en ce qui concerne la préparation des épreuves d’athlétisme sur route à Sapporo. Les mesures de lutte contre la chaleur continuent d’être détaillées et affinées sport par sport, tandis que les transports et la planification des mouvements de foule restent au centre de l’attention.

S’agissant des réunions à venir, notamment la prochaine visite de la commission de coordination et les diverses revues de projet, des ajustements ont été apportés au calendrier et au nombre de participants. Les activités restent prévues aux mêmes dates, mais la participation à Tokyo sera réduite tout en veillant à ce que les membres de la commission de coordination puissent assister à la partie la plus importante de la réunion par téléconférence. Il en sera de même pour toute visite ultérieure jusqu’à nouvel ordre.

Le travail quotidien entre toutes les organisations se poursuit, bien qu’à distance.

Toutes les composantes du Mouvement olympique et les athlètes font face actuellement à des difficultés importantes pour l’obtention des dernières places de qualification pour les Jeux. Dans certains pays, les athlètes ont même du mal à poursuivre leur programme d’entraînement habituel. Le CIO est rassuré par la solidarité et la flexibilité dont font preuve les athlètes, les FI et les CNO, qui gèrent ces difficultés dans un certain nombre de sports.

 

À ce jour, 57 % des athlètes sont déjà qualifiés pour les Jeux. Pour les 43 % de places restantes, le CIO travaillera avec les FI afin d’apporter les modifications pratiques nécessaires à leurs systèmes de qualification respectifs conformément aux principes suivants :

1. Toutes les places de qualification déjà attribuées à ce jour restent allouées aux CNO et aux athlètes qui les ont obtenues.

2. Il est toujours possible d’utiliser les épreuves de qualification existantes et programmées lorsque celles-ci assurent un accès équitable à tous les athlètes et équipes.

3. Toutes les adaptations nécessaires aux systèmes de qualification et toutes les attributions de places restantes :

a) seront basées sur les résultats réels (par ex. classement de la FI et résultats passés) ; et

b) refléteront dans la mesure du possible les principes existants des systèmes de qualification respectifs (par ex. utilisation des classements ou des résultats lors d’une épreuve continentale/régionale spécifique).

Une augmentation du quota d’athlètes sera envisagée au cas par cas dans des circonstances exceptionnelles, avec le concours du comité d’organisation de Tokyo 2020.

Les FI proposeront des adaptations de leurs systèmes de qualification respectifs sur la base des principes énoncés ci-dessus. Ces adaptations doivent être mises en œuvre sport par sport en raison des différences entre les systèmes de qualification. Le CIO a déjà mis en place une procédure accélérée pour résoudre cette situation. Toute révision nécessaire des systèmes de qualification par sport de Tokyo 2020 sera publiée au début du mois d’avril 2020 et communiquée à toutes les parties prenantes.

Le président du CIO, Thomas Bach, a déclaré : « Le santé et le bien-être de toutes les personnes concernées par la préparation des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 est notre première préoccupation. Toutes les mesures sont prises pour préserver la sécurité et les intérêts des athlètes, des entraîneurs et des équipes de soutien. Nous sommes une communauté olympique, nous nous soutenons mutuellement dans les bons comme dans les mauvais moments. Cette solidarité olympique nous définit en tant que communauté. »

Le président de l’Association des fédérations internationales des sports olympiques d’été (ASOIF), Francesco Ricci Bitti, a ajouté : « Je voudrais remercier toutes les personnes qui contribuent à l'organisation des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 ainsi que tous les athlètes et les Fédérations Internationales pour leur grande flexibilité. Nous partageons la même approche et les mêmes principes que le CIO, ainsi que le même engagement dans la réussite des Jeux Olympiques de Tokyo 2020. Nous resterons en contact et aurons d’autres consultations avec toutes les parties prenantes concernées. »

Après avoir consulté les FI, le CIO assurera dans les prochains jours un suivi avec les CNO et les représentants des athlètes.

* Ce communiqué a été approuvé à l’unanimité par la commission exécutive du CIO et toutes les Fédérations Internationales des sports olympiques d’été.

Voir le communiqué en cliquant ici

1614cde1326926f508e9d4ac96f3258eIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII