Actualités F.F.TRI.


GP Triathlon : carton plein pour Poissy

GP Triathlon : carton plein pour Poissy
Le 2 Septembre 2017

Poissy triathlon a dominé, aujourd’hui, chez les femmes et les hommes, la quatrième étape du Grand Prix de Triathlon à Quiberon et conservé la tête du classement général. En l’emportant en Bretagne, les Pisciacais Cassandre Beaugrand et Dorian Coninx ont aussi fait coup double avec deux titres de champions de France, élite et U23.

 

 

« Les garçons ont intérêt à faire aussi bien maintenant ». Quelques minutes après l’arrivée du Grand Prix Femmes, Léonie Périault pointe la domination de l’équipe Francilienne sur cette quatrième étape et anticipe sur le déroulement de la course suivante. Les Pisciacaises ont maîtrisé leur sujet en trustant les trois premières places de la course (dans l’ordre, Cassandre Beaugrand, Andrea Hewitt et Léonie Périault). Dès la sortie de l’eau, les bleues et jaunes mettent la pression sur la concurrence et emmènent un pack d’une vingtaine d’unités, composé des favorites.

 

Les championnes de France en titre insistent alors à pied et ne laissent aucune chance à Metz Triathlon (2e avec Jeanne Lehair 6e, Zsanett Horvath 14e et Margot Garabedian 26e) et Issy Triathlon (3e avec Emilie Morier 4e, Lucie Picard 21e et Sophie Malowiecki 22e). « On n'a pas eu le temps de parler stratégie car nous sommes arrivées tard hier. Mais l’idée était de donner le meilleur pour conserver notre deuxième place au général, on n'avait pas le meilleur effectif mais ça l’a fait. Tant mieux », analyse Lucie Picard. L’Isséenne, récente championne du monde de duathlon U23, a complété l’équipe au pied levé. Au soir de l’étape Bretonne, les filles de d'IssyTriathlon conservent donc leur deuxième place mais avec deux petits points d’avance (60 points) sur les Messines.

 

Coninx meilleur que Blummenfelt au sprint

 

Deux heures plus tard, les hommes de Poissy assurent en natation. Raoul Shaw met un point d’honneur à sortir en tête de l’eau. Il entraîne ses coéquipiers Aurélien Raphaël, Dorian Coninx, Tom Richard et Jérémy Quindos dans un pack d’une quinzaine d’éléments, dans lequel les principaux favoris sont présents. Les fuyards prennent rapidement une minute d’avance sur un groupe composé entre autres de Léo Bergère (Saint-Jean-de-Monts) et Jacob Birtwhistle (Valence triathlon). Ces deux derniers accrocheront d’ailleurs les 14 et 9e places, après un impressionnant retour à pied.

 

Devant, les Pisciacais mettent la pression et lancent la fusée Coninx, le plus rapide à la transition. « C’est la chance d’avoir une équipe qui a l’optique de bien nager et rouler. Cela permet d’être dans de bonnes conditions à la pose du vélo. J’ai réussi une bonne transition et j’étais frais », explique le vainqueur.

Kristian Blummenfelt (Sartrouville) qui s’incline au sprint et Pierre Le Corre (Montpellier Triathlon) 3e, ne peuvent que le constater. « Il a fait un très bon premier kilomètre car il y a beaucoup de graviers, c’est dur d’avoir une bonne foulée et de revenir après », analyse Pierre Le Corre.

Comme chez les femmes, Poissy confirme son leadership. Ici aussi, le podium n’est pas figé, Sartrouville et Saint-Jean-de-Monts possèdent, en effet, 71 et 70 points.

Poissy Triathlon a également dominé les débats pour la lutte au maillot tricolore avec quatre médailles. Chez les femmes, Cassandre Beaugrand et Léonie Périault prennent les deux premières places devant Emilie Morier (Issy Triathlon). Chez les hommes, Dorian Coninx et Aurélien Raphaël entourent Pierre Le Corre (Montpellier), deuxième.

 

Paroles de champions de France :

Cassandre Beaugrand (Poissy triathlon) : « Les filles ont participé à ma victoire aujourd’hui, c’est une satisfaction avant les mondiaux de Rotterdam. Aux Pays-Bas, je donnerais le maximum. J’étais déjà championne de France en 2014, un deuxième titre ça fait plaisir. »

 

Dorian Coninx (Poissy) : « Trois victoires sur quatre GP ça fait plaisir. Il y a peut-être des choses à peaufiner mais c’est très bien d’être à ce niveau. C’est aussi cool que l’on ai réussit à mener. Le fait d’avoir le titre acquis dans les derniers kilomètres m’a permis d’arriver détendu au sprint. A Rotterdam ce ne sera pas facile avec la concurrence et le format. »

 

Cliquez ici pour accéder aux classements femmes

Cliquez ici pour accéder aux classements hommes

 
 
 
 
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
31
 
 
 
 
 
 

Pratiquer
le Triathlon

PUB